Accueil du site > CARNET DE BORD > Il faut se battre, Fatima

lundi 5 octobre 2015


Il faut se battre, Fatima


Voilà quelques mots qui traduisent une volonté et donnent un cap : "il faut se battre, Fatima". Ces mots sont ceux de la Garde des Sceaux. Christiane Taubira me les a délivrés simplement ce matin en marge de sa venue de travail au Conseil régional. Comme si elle sentaint poindre les interrogations, quand face aux difficultés, l’unité s’effrite et les postures prennent le pas sur les convictions.

Alors oui, je suis bien d’accord, il faut se battre face à ceux qui professent le sentiment de l’abandon, comme si les combats étaient perdus avant même qu’ils ne soient menés.

Un combat s’inscrit dans la durée. Et c’est justement de durée dont il était question, puisqu’il y a 15 ans, le ministère de la Justice et la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur signaient une Convention unique en France afin de conduire conjointement une politique publique de prévention, d’insertion, d’aide aux victimes et d’accès au droit sur le territoire régional.

Il s’agissait de garantir l’accès au droit et à la Justice à chacun ; de soutenir le parcours d’insertion sociale, scolaire et professionnelle des jeunes auteurs ou victimes de violences ou d’actes de délinquance et de prévenir la récidive et favoriser la réinsertion des personnes placées sous-main de Justice.

Pour fêter cet annversaire, la Région a souhaité réunir des partenaires de la Convention Justice-Région dans une journée de partage et d’échanges afin de donner la parole à des bénéficiaires de la Convention, d’encourager les acteurs à poursuivre et développer le travail engagé et d’évoquer les perspectives d’avenir. C’était le cas ce matin sous forme d’ateliers, d’une expo photo et d’un court metrage. Et Christiane Taubira de conclure son propos sur l’engagement par René Char, le poète, le résistant, celui qui parle si bien de la liberté qui doit guider nos pas.

"L’arbre le plus exposé à l’oeil du fusil n’est pas un arbre pour son aile. La remuante est prévenue : elle se fera muette en le traversant. La perche de saule happée est à l’instant cédée par l’ongle de la fugitive. Mais dans la touffe de roseaux où elle amerrit, quelles cavatines ! C’est ici qu’elle chante. le monde entier le sait. Eté, rivière, espaces, amants dissimulés, toute une lune d’eau, la fauvette répète : Libre, libre, libre, libre ... "


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • Mots-clés : Donnezdusouffle
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document
Qui êtes-vous ? (optionnel)

 

Il faut se battre, Fatima , par citoyen13

Madame Taubira parle "de la liberté qui doit guider nos pas", fort bien. Mais la Liberté au sens large sous-entend une liberté, fondamentale dans un pays de droit comme celui-ci, qui est la liberté d’expression, liberté qui ne peut pas être à géométrie variable.

Or, Madame Taubira, malgré de nombreux appels et protestations, s’obstine à refuser d’abroger la circulaire inique Alliot-Marie-Mercier (du nom de ses prédécesseurs au ministère dont elle a la responsabilité) qui permet de trainer devant de véritables tribunaux d’inquisition tous ceux qui ne font que vouloir l’application du droit international et la justice pour les palestiniens.

Cette circulaire attaque directement la liberté d’expression et vise, en tentant de les criminaliser, à museler des actions citoyennes non violentes contre l’impunité d’un état, Israël, qui viole en permanence le droit notamment par la colonisation.

A quand son abolition ?



Fichier associé au message :

 

Il faut se battre, Fatima

Périclès disait : Il n’y a point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage.

J’ajouterai que le courage guidera les pas et animera la ténacité de ceux qui ont résisté et résisteront toujours...



Fichier associé au message :

     

Répondre à cet article