Accueil du site > LETTRES MENSUELLES > Novembre 2013 : Mi-figue, mi-raisin

lundi 4 novembre 2013


Novembre 2013 : Mi-figue, mi-raisin


A Marseille, les affiches et les trompettes sont rangées. Les primaires ont rendu leur verdict. Une mobilisation d’entre-deux tours aura entraîné le choix de Patrick Mennucci comme candidat du Parti socialiste.

Mais chacun aura compris que le plus dur reste à faire, le scrutin ayant montré les limites d’un système politique, quand les appareils restent incapables de réagir face au discrédit et de redonner aux citoyens la confiance nécessaire dans l’action publique.

Imposer la transparence des aides accordées, agir toujours pour l’intérêt général, associer les citoyens, renouveler les têtes, mobiliser la société civile, savoir expérimenter pour réformer, bref emprunter les voies qui font le succès d’autres métropoles, sont autant d’actions nécessaires pour considérer que les primaires auront ouvert la voie aux changements indispensables.

Alors, même si le présent reste mi-figue,mi-raisin, l’avenir de la cité pourrait s’annoncer plus clément.

Retrouvez en ligne ma lettre #20

     

Répondre à cet article