Accueil du site > LETTRES MENSUELLES > Décembre 2012 : Concertation

mardi 4 décembre 2012


Décembre 2012 : Concertation


La réforme de la politique de la ville est en marche. Elle est impérieuse au vu du récent rapport de l’observatoire national des zones urbaines sensibles. Il pointe les nombreux indicateurs qui virent au rouge, de quoi inquiéter sur l’efficience d’une politique de la ville qui n’a pas, ces dernières années, su atteindre ses objectifs. De fait, si les habitants des ZUS vont plus mal, les quelques rares qui vont mieux s’efforcent de repartir, remplacés par d’autres plus paupérisés.

Dans un contexte de restriction budgétaire, l’Etat et les collectivités vont devoir apprendre à faire mieux. Cette efficience accrue, il faudra aller la chercher dans la mobilisation citoyenne des quartiers. Sachons conduire les réformes avec les habitants. Ce qui signifie, après des années d’opérations conduites de façon technocratique, renouer le fil d’une confiance interrompue par les annonces sans suite et les actions sans résultat.

Soulignée par le rapport parlementaire de novembre 2010 et celui de la Cour des Comptes de juillet 2012, la méfiance vis-à-vis des actions de l’Etat s’est installée. Redresser la barre passe par des nouvelles formes de contractualisation associant les Régions. Sur tous ces points nous avions pris les devants avec la création des ateliers régionaux des villes. Reste à l’Etat à faire les propositions nécessaires. C’est tout le sens de ma participation active à la concertation en cours.

Retrouvez en ligne ma lettre #10

     

Répondre à cet article